“Oumen”, le chant de l’espoir

Les parents, les enseignants et les élèves de l’Elysée ont voulu interpréter le cantique « Oumen- أومن” de la légende libanaise Feyrouz, en mémoire des victimes de l’explosion du 4 août dernier et en hommage aux blessés et aux personnes qui y ont été affectées à vie.

Chanter la tristesse peut la sublimer, que dire alors d’une assemblée qui joint ses voix pour incanter le chant de l’espoir ?