Bienvenue dans les coulisses du cinéma !

Dans le cadre de sa première édition des « Ciné-rencontres », l’école de cinéma et de réalisation audiovisuelle de l’Académie libanaise des beaux-arts (Alba) a ouvert ses portes le samedi 1er avril aux jeunes cinéphiles de 13 à 18 ans, pour dévoiler les techniques qui se cachent derrière les films lors des ateliers des « coulisses du cinéma ».

L’atelier a exigé un circuit complet qui permet au jeune étudiant de découvrir différents studios et de stimuler sa curiosité envers le 7ème art :

Blessures, cicatrices, brûlures, plaies sont tous des effets à recréer dans le cinéma.

Au studio « Maquillage et Effets Spéciaux », les jeunes ont assisté à la reproduction de coupures et de brûlures afin de montrer comment les subterfuges du maquillage peuvent créer l’illusion de ces atteintes.

Le réalisateur américain Aaron Rose dit « Sous le bon éclairage et au bon moment, tout peut paraître extraordinaire ! ».

Au studio « Lumière » les jeunes ont été initiés à l’importance de l’éclairage dans le cinéma. Effectivement, l’éclairage fait tout le charme d’un film et permet de rendre les scénarios plus intéressants.

En utilisant efficacement l’éclairage, un travail supplémentaire est exigé, celui de cadrer la scène avec la caméra. Pendant le tournage, le cadreur est responsable du maintien du « cadre » défini par le réalisateur, en fonction des mouvements effectués par les acteurs.

Dans le studio « Caméra », les jeunes ont appris à trouver les meilleurs angles de prises de vue tout en conservant la netteté de l’image.

Inutile de préparer l’image sans la présence d’acteurs ! Et c’est là qu’intervient le rôle d’un bon réalisateur qui doit savoir diriger le jeu.

Partant de ce point de vue, le studio « Direction d’acteurs » a expliqué aux jeunes que c’est la compétence la plus importante que doit maîtriser le réalisateur d’un film.

Avoir de belles images et un bon scénario laissent souvent dans l’ombre un aspect très important : la bande-son.

Sur ce, le studio « Son » a sensibilisé les cinéphiles à prendre en charge la qualité sonore et à maitriser le meilleur choix de matériel pour une bonne prise de son.

La production audiovisuelle nécessite une étape cruciale afin de former un film : le montage.

Pour aboutir définitivement au projet, le studio « Montage » a permis aux élèves de comprendre l’importance d’assembler bout à bout tous les plans filmés pour créer les séquences qui forment le film.

Les étudiants enrichis de culture cinématographique, ont pu, à la fin de cette journée, mettre en pratique les connaissances acquises en réalisant une scène commune improvisée et en maitrisant un vrai plateau de tournage.

Cet événement, à caractère académique, a été une occasion de mettre en pratique une technique et un savoir dédiés au monde du cinéma.